mardi 1 octobre 2013

Militaire à 10 balles

Tu veux vivre des aventures trépidantes au quotidien ? Prends régulièrement le train !
Bon à savoir quand même, tu seras plus souvent confronté à des cons qu'à des bons.
Voilà l'une de mes péripéties ferrovières... Parfois je me dis que je pourrais faire un livre entier de mes histoires avec la SNCF et les cons.
Tu veux forger ton caractère ? Prends régulièrement le train.


Scène du crime : vendredi 27 septembre 2013, 18h04, j'arrive à la gare. Mon train part à 18h07.
Je paye un abonnement étudiant mais je dois encore ajouter 1€50 pour les trains intercités.
Constat : je n'ai carrément pas le temps d'acheter ce petit bout de papier.
Je fonce en direction du train, voie B et trouve un contrôleur. Je lui explique la situation.
- Contrôleur à quai : "Pas de problème, vous montez dans la voiture 3 et vous vous adresserez au contrôleur pour régler votre résa" (1€50).
Ok, je monte.

Bien sage je m'assois et suis à l'affut du passage du contrôleur pour régler ma dette. Je l'aperçois.
Séquence "Trop bonne trop conne" : je vais de mon plein gré vers lui pour expliquer ma situation et régler mes 1€50. ERREUR... pourquoi suis-je une fille honnête dans un monde d'enculeur de mouches ? Faut que je m'adapte à mon époque.


La sentence tombe : je suis en face d'un vrai con, un contrôleur couillon comme on en fait pas deux, borné, méchant, impoli, il m'agresse :
- Con contrôleur : "Mais j'en ai rien à faire moi de ce qu'on vous a dit à quai. C'est qui le contrôleur, hein ? C'est qui ? C'est 10€ pour fraude (c'est vrai que je suis une fraudeuse de renommée). Vous n'avez pas de titre de transport" (alors que si, j'ai mon abonnement étudiant qui m'empêche par exemple de m'acheter une jolie paire de chaussures).

De 1€50 à 10€ c'est quand même pas la même chose. Faut pas abuser. Pourquoi est-ce que j'ai ouvert ma jolie petite bouche moi ? Alors je fais quoi ? Je me la joue "j'ai pas de papier, pas d'argent et pas de nom, voire je ne parle (plus) pas français" ? Ben non, trop "gentille" je lui règle à cet homme, laid aussi bien dedans que dehors. Et cet air bête qu'il se traînait ! Le pauvre...


Bref, petite nature je lui tends le billet et me mets à pleurer (tout en discrétion, je ne suis pas extravagante comme fille). J'essaie quand même de lui dire le fond de ma pensée mais il n'a aucun regard, aucun mot gentil, tourne les talons et S'ENFUIT littéralement (j'espère un peu qu'il a eu honte).
Il m'a agressée, mal parlé, traitée comme une délinquante, une merde, rabaissée.
En plus, le pire dans tout ça, c'est que si j'avais fermé ma bouche je serais passée à côté de tout ça car il n'a même pas contrôlé le wagon ! Trop bonne.

J'ai tellement été mal menée (alors que je ne suis vraiment pas une fille méchante, je suis polie, etc...) que le mec qui passait avec des boissons en vente ambulante m'a donné un bonbon et lancé un "Bonne journée quand même" devant le contrôleur. Témoin de mon malmenage il a eu de la peine, et il n'est pas le seul !
Dès que le couillon s'est enfuit, un mec qui a lui aussi assisté à cette scène tirée du film de ma vie (tiens c'est jolie cette tournure, je suis trop forte !) s'est avancé vers moi et m'a offert un billet de 10€. Et ouais ! Il m'a gentiment déposé ce billet sur ma valise. Il m'a parlé pour me soutenir et me confirmer le statut de couillon du contrôleur. Jolie rencontre, lui fait partie des "bons". (Malheureusement nous sommes surpeuplés de cons, et ça s'aggrave...)

Et vous savez quoi les filles ? Ce gars, c'était un militaire. Le militaire aux 10€. Mon militaire à 10 balles, le gentil du wagon.
Chaque mésaventure est une aventure et là où il y a des cons il y a aussi des bons, heureusement :)
Merci Mr le militaire !


PS : tous les contôleurs ne sont pas couillons, parfois il y en a des gentils, je suis déjà tombée sur ces rares spécimens.


16 commentaires:

  1. Comme je te comprends !!! Pendant 4 ans lorsque j'étais étudiante, métros parisiens et trains de banlieue étaient mon quotidien !

    Et combien de fois j'ai été traitée comme une délinquante alors que j'avais été trop conne pour aller me "rendre" au contrôleur alors que j'avais oublié mon abonnement à la maison...
    Pourtant il me voyait tous les matins ce brave Monsieur !

    (Comme s'il n'y avait pas assez de vrais délinquants à s'occuper, il faut en plus qu'ils humilient les gens honnêtes !)

    Je compatis !

    En tous cas, tu as croisé une personne gentille et ça c'est beaucoup plus rare !!

    Bises
    Mélinda

    RépondreSupprimer
  2. Quelle aventure !! je suis bien contente de ne pas devoir prendre le train ! J'aurais réagi exactement comme toi ^^

    Xoxo
    Laura / Leblogdelaau

    RépondreSupprimer
  3. Et oui, parfois il vaut mieux ne pas trop avoir de conscience, et ne rien dire!

    RépondreSupprimer
  4. Ca me rappelle l'histoire d'une amie. Perdue dans le RER à Paris elle demande son chemin à un contrôleur. Elle s'est prise une amende car son ticket ne couvrait plus la zone ou elle se trouvait. Géniiiial!
    Non mais ou va le monde?!

    Lily
    http://32lilyplustard.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  5. TROP gentil le militaire par contre !!! :O

    RépondreSupprimer
  6. Vraiment pas sympa ce contrôleur...

    RépondreSupprimer
  7. Mais quel salaud ! Y a des gens comme ça, tu te demandes s'ils te font pas payer leur vie de merde en usant du pouvoir de leur profession. Il m'est déjà aussi arrivée d'être victime de mon honnêteté. Trop bonne trop conne, c'est vrai...
    Mais en tout cas je suis vraiment touchée du geste du militaire. C'est incroyable mais il reste encore des gens bons et gentils et ça fait plaisir de voir ça.

    Marine

    RépondreSupprimer
  8. les gens sont parfois très cons, surtout quand il ne regarde pas plus loin que le bout de leur nez!

    Kisses
    Hannah
    Elegantesque Blog

    RépondreSupprimer
  9. Hi! Lovely blog and great post! We invite you to visit my blog :) kisses! ;) www.mvesblog.com

    RépondreSupprimer
  10. Quelle aventure ! Ce militaire est vraiment sympa !
    Mais je confirme, les transports en commun rien de tel pour forger un caractère...

    RépondreSupprimer
  11. Eh ben, t'es tombée sur quelqu'un de vraiment gentil là ;)
    De toute façon en ce qui concerne la SNCF je n'ai plus beaucoup d'avis positif...

    RépondreSupprimer
  12. Rooo ma pauvre!!Qu'est qui devait être con celui-là!!!Ca m'enerve rien que d'y penser...
    Ca va qu'il n'y a pas que des cons...la preuve...:)

    RépondreSupprimer
  13. Il est génial ton post ! Tu m'as trop fait rire et cela me rappelle aussi quelques déboires avec des contrôleurs peu sympathiques ! Courage :)

    RépondreSupprimer
  14. Ah la SNCF ou comment nous faire adorer l'avion ! Heureusement qu'après ça tu es tombée sur quelqu'un de sympa, ça redonne un peu foi en l'humanité.

    RépondreSupprimer
  15. si ça avait du m'arriver, et en l'occurrence j'ai déjà vécu le même genre "d'injustice", he bien je suis incapable de fermer ma gueule, désolée mais à moi on ne me le fait pas
    et le type qui a tenté de me raquetter de la sorte, je parie qu'il se souvient encore de moi tellement je l'ai retourné comme un gant de toilette !! j'ai la langue agile, les mots cinglants font mal une fois sur deux, et je n'ai pas payé le supplément non plus !! en résumé, un billet au tarif "weekend" qu'on m'a vendu à 16h et des brouettes alors que le tarif weekend est censé commencer à 19h ... bah c'est pas mon problème, c'est le mec au guichet qui a merdé, c'est son job et j'ai pas à payer les frais de sa bêtise ! non mais des fois
    je te souhaite de trouver le courage de lui rabattre son caquet la prochaine fois, si tu veux je te donne des cours, c'est gratuit et c'est de bon coeur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;) J'aimerais moi aussi savoir dire ce que je pense à voix haute, j'espère que ça viendra avec le temps ! Ma maman est tout comme toi :)

      Supprimer

Merci pour ce petit coup de patte !